tout comprendre à la fiscalité des cryptos

Ne laissez pas la fiscalité vous faire regretter vos cryptos! Tout savoir, tout comprendre et votre rapport fiscal en moins de 5 minutes.


Les informations contenues sur ce site ne constituent en aucune manière un conseil fiscal ou en investissement.

Vente crypto contre euro (ou "fiat currency")

Les particuliers sont soumis à la Flat Tax ou Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) : une « taxe forfaitaire » ou un « impôt à taux unique » imposant tous les contribuables le même taux forfaitaire de 30 % (12,8% d'impôt sur le revenu auxquels s'ajoutent 17,2% de prélèvements sociaux), sur la plus-value globale de toutes leurs opérations imposables réalisées au cours de l'année. 

Il faut declarer une plus value lorsqu’est réalisée une “cessions à titre onéreux d'actifs numériques”, c’est a dire une conversion de crypto contre une fiat currency, l’euro par exemple.

C’est assez proche de la méthode de calcul des prélèvement sur PEA, mais attention, dans le cas des cryptos, ce n’est pas la sortie qui génère l'événement taxable, mais bien la cession. Cela veut dire que même si on laisse le résultat de la cession sur son Exchange, il faut déclarer la plus value.

A noter qu’il n’y a pas de taxe sur les plus values réalisées, si le total des cessions est inférieur à 305 euros/an.

La plus ou moins value d'une cession est obtenue par la formule :

Calcul d’une plus (ou moins) value =

Prix de revente – (prix d’achat x (prix de revente/valeur du portefeuille))

Le prix total d’acquisition est la somme de tous les montants d’acquisitions en fiat currency, auquel on retranche les “fractions de capital initial” correspondant aux cessions déjà réalisées. Cela semble compliqué et ça l’est! Mais Coqonut fait tous les calculs pour vous donc aucun soucis! Comme souvent un exemple vaut mieux qu'un long discours, nos amis de bitcoin.fr ont rédigé un très bon article qui illustre la formule : https://bitcoin.fr/une-simulation-de-declaration-de-plus-values-issues-de-la-vente-dactifs-numeriques/

Les plus values sont a reporter sur la déclaration 2042*C et le détail des calculs sur l’annexe 2086. Là encore, aucun soucis, Coqonut vous donne tous les éléments pour remplir ces 2 formulaires. Seul problème, l’administration fiscale n’a en effet pas prévu que l’on puisse faire plus de 20 cessions par an… Dans ce cas, il y a plusieurs options mais aucune validée officiellement par le Trésor Public. Le plus simple (de notre point de vue) est de joindre le reporting excel produit directement sur coqonut.fr. Sinon, une autre solution est de « copier » le template, le remplir et l’attacher en pdf.

A noter quand même que le nombre de transactions rentre dans la distinction entre activité (de trading) occasionnel et habituelle. Dans le premier cas, on utilise l’annexe 2086, dans le deuxième cas, on rentre dans la catégorie BIC. Cependant, l’administration n’a pas fixé de limite entre les 2, donc c’est à chacun de décider…

Avec COQONUT : tous les calculs sont fait automatiquement, et 2 rapports sont produits, 1 pour la synthèse des plus values à reporter sur le formulaire 2042 et 1 pour le détail des calculs à reporter sur l’annexe 2086.